Pour une Vieille-ville vivante

© Nathalie De Grandmont

Libérer la Place du Marché de ses voitures en leur conservant un accès en sous-sol est essentiel pour maintenir une activité culturelle et des places de travail.

Le commerce de proximité de la Vieille-ville est à la peine. Le nombre de vitrines vides ou le changement rapide d’enseigne en constitue la pointe de l’iceberg. Un phénomène qui ne touche bien évidemment pas seulement Vevey.

Une récente étude de GfK signale en effet que 6000 points de vente ont disparu en Suisse depuis 2010. Le commerce de manière générale et de proximité en particulier vit donc des heures difficiles suite aux effets de la numérisation et du tourisme d’achat. Beaucoup de commerçants de la Vieille-ville qui ont pignon sur rue se demandent d’ailleurs s’ils seront là encore dans une année ! Ce qui est sûr en tous les cas, c’est que la suppression de l’accès motorisé à la Place du Marché (PdM) signerait un arrêt de mort certain pour nombre d’entre eux.

La Vieille-ville mérite donc mieux que d’être un quartier dortoir pour bobos. Réaménagée avec soin et intelligence, une fois le parking souterrain réalisé, la Place du Marché pourrait apporter une nouvelle dynamique, non seulement à la Vieille-ville, mais de manière plus générale à Vevey. La PdM redeviendrait alors ce lieu emblématique de la ville, ce lieu de convivialité retrouvée auquel de très nombreux Veveysans aspirent. Car si Vevey a su, au cours des décennies, développer toute une activité culturelle et faire de sa Vieille-ville un marché à ciel ouvert, elle le doit aussi à la fréquentation des habitants des communes voisines et de ses visiteurs. Un apport déterminant pour maintenir une offre culturelle diversifiée et de qualité. L’accès motorisé à la PdM est pour cela essentiel. Que l’on pense seulement aux divers théâtres, cinémas, musées sans parler de la salle Del’Castillo qui en sont tributaires !